18/04/2009

Plus de 10.000 soldats russes dans les territoires séparatistes: pour en découdre avec l'Otan?

 

Plus de 10.000 soldats russes dans les territoires séparatistes: pour en découdre avec l'Otan?

Aujourd'hui, à Moscou, le chef des séparatistes abkhazes Sergei Bagapsh a menacé d'organiser des exercices militaires avec les russes en réponse aux exercices de l'Otan devant avoir lieu en Géorgie entre le 16 mai et le 1er juin près de Tbilissi.

Il s'agit de manoeuvres auxquelles doivent participer des militaires de 19 nations faisant partie de l'Alliance Atlantique, en tout 1300 hommes non-armés.

Ces exercices sont prévus de longue date, avant juin 2008. Les réactions de la part des régimes séparatistes et de Moscou se sont fait attendre...

"Ces exercices sont organisés régulièrement depuis plusieurs années. C'est un événement habituel, et je n'y vois rien d'extraordinaire" sic l'ambassadeur américain en Russie John Beyrle.

En effet, et la Russie y participe quelques fois, faut-il ajouter.

La Russie prépare donc une "riposte". Mais pourquoi se sentir visé? L'Otan s'en prendrait-t-il à la vie de citoyens russes durant leurs manoeuvres?Provocations? Et envahir un pays, n'est-ce pas plus qu'une provocation?

De toute façon, avec ou sans les manoeuvres de l'Otan dans la région, les russes sont prêts non pas à "riposter", mais bien à envahir la Géorgie. C'est prévu depuis longtemps aussi. Après un premier essai aux résultats mitigés en août, et alors que j'écris ces mots, une vingtaine de batiments croisent au large entre Soukhumi et Poti, 300 chars en Abkhazie et sans doute autant en Ossétie. Et minimum 10.000 hommes déjà présents sur le territoire géorgien. Second essai.

Un rapport, révélé par une agence de presse géorgienne, dit que des unités de la 58e armée mettent en œuvre l'agression sur la Géorgie à partir du territoire de l'Abkhazie, et de prendre Poti ainsi que les districts de la région de Samegrelo. En cas de succès, l'armée russe se déplacera vers la ville de Kutaisi Samtredia  par district. Comme pour les différentes unités de la 58e armée situés en Ossétie du Sud occupée, ils vont essayer de bloquer l'axe Tbilissi-Igoeti Kaspi et Mtskheta 

Selon l'agence de presse, la source d'information a souligné que l'existence de ce plan d'invasion ne doit pas forcément impliquer une reprise de la guerre dans un avenir proche entre Géorgie et Russie.

Si c'est comme ça...

D.P.

Les commentaires sont fermés.