04/02/2009

A chaque jour son agression. L'Europe impuissante.

Attaque par des soldats russes d'une famille géorgienne près de Gali.

La population géorgienne du district de Gali vit dans la crainte permanente: non seulement les séparatistes abkhazes, mais aussi les occupants russes, s'en prennent chaque jour à une famille géorgienne. Hier soir, la famille de Givi Ekeria a été agressée avant d'être cambriolée. Ils ont tous été battus par les occupants russes. Blessés, ils étaient inconscients en arrivant à l'hôpital. Les occupants ont volé tout ce qu'il y avait comme valeurs puis ont fuit à bord d'un véhicule UAZ.
La famille ont demandé de l'aide à la Mission des Nations Unies, car
l'hôpital central de Zugdidiils ne prend pas les blessés géorgiens, les Russes ne les laissant pas franchir la frontière administrative.
La famille a identifié les soldats. Ils disent qu'ils sont en faction au poste de contrôle de la région de Gali.

Les commentaires sont fermés.